Semaine du 5 février 2018

SANTÉ

Protection des données personnelles : le projet de loi sur devant l’Assemblée nationale
Depuis le 6 février dernier, l’Assemblée nationale examine en séance publique le projet de loi relatif à la protection des données personnelles, projet venant adapter en droit français les exigences européennes issues du règlement européen n°2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, devant entrer en vigueur avant le 25 mai 2018.
Adopté en Conseil des ministres le 13 décembre dernier, ce texte intègre notamment des articles portant sur le traitement des données relatives à la santé. On notera plus particulièrement l’article 13 réécrivant le chapitre IX de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés (loi modifiée en janvier 2016 par la LMSS n° 2016-41 créant notamment le système national des données de santé et l’Institut national des données de santé).
Sport sur ordonnance : Proposition de financement par l’Assurance maladie et les complémentaires santé
A l’issue de la mission flash sur la prescription d’activité à des fins thérapeutiques, qu’il s’était vu confier en novembre dernier, le Député Belkhir Belhaddad a présenté en Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale les principales conclusions de celle-ci.
Dix propositions ressortent de ce rapport, qui doit être transmis prochainement à Agnès Buzyn, Ministre de la Santé et des Solidarités, dont l’une portant sur la mise en œuvre par la Sécurité sociale d’un financement, même à titre symbolique, de séances d’activités physiques prescrites aux malades en Affection de Longue Durée (ALD). Cela pourrait selon lui engendrer un « cercle vertueux » avec l’engagement que pourrait prendre également en ce sens les assureurs santé. De plus, et afin de reconnaître l’investissement des médecins, le rapport propose l’intégration de la consultation sport sur ordonnance dans les indicateurs de la ROSP (Rémunération sur Objectif de Santé Publique).
Reste à charge Zéro : les propositions du CTIP
Suite au lancement de la concertation sur le reste à charge zéro (RAC 0) pour les dépenses d’optique et de prothèses dentaires et auditives, le Ctip (Centre technique des institutions de prévoyance)  a formulé cinq propositions afin d’y parvenir, à savoir :
– privilégier le dialogue avec tous les partenaires concernés : État, organismes d’assurance maladie, et  professionnels de santé,
– obtenir une progressivité et une évaluation régulière des mesures législatives et réglementaires afin de s’assurer de leur efficacité économique et sociale,
– développer la prévention en entreprise et l’innovation,
– s’appuyer sur la contractualisation avec les professionnels de santé comme dans les réseaux de soins,
– maintenir un régime fiscal et social pérenne pour les contrats collectifs santé.
Amazon, nouvel acteur de l’assurance santé aux Etats-Unis
Dans un communiqué commun publié le 30 janvier dernier, le géant du commerce en ligne, Amazon, la société d’investissement de Warren Buffet, Berkshire Hatahway et la banque américaine JP Morgan Chase, ont annoncé leur association en vue de proposer à leurs salariés une couverture santé ; l’objectif étant d’améliorer la satisfaction de ces derniers dans le domaine et de réduire les coûts.
Si aucun détail complémentaire n’a été divulgué par les trois partenaires, ces derniers ont toutefois précisé qu’ils souhaitaient poursuivre à long terme cet objectif en créant une entreprise indépendante dans ce secteur.
Cette annonce a suscité certaines réactions notamment au niveau boursier. En effet, la bourse de New York a enregistré au lendemain de l’annonce, un recul de 1,03% des valeurs des acteurs des soins de santé.
 
Les réseaux de soins dentaires jugés non anticoncurrentiels
Le 1er février dernier, la Cour d’appel de Paris a rendu un arrêt sur les réseaux de soins dentaires, estimant non anticoncurrentielles les pratiques de ces réseaux «  dès lors que ce réseau est ouvert à tous les praticiens qui souhaitent y adhérer ».
Cet arrêt fait suite à un litige qui opposait depuis près de deux ans et demi le réseau Santéclair à la Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD). Celle-ci soutenait que Santéclair détournait la patientèle des chirurgiens-dentistes, et critiquait en particulier le service d’analyse de devis conseil.
Le Sénat adopte la proposition de loi réformant la CFE
Dans le cadre d’un ordre du jour réservé aux groupes socialiste et républicain, le Sénat a examiné le 1er février 2018 la proposition de loi relative à la réforme de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) de la Sécurité sociale, présentée par Jean-Yves Leconte et plusieurs de ses collègues.
S’appuyant sur les préconisations du Conseil d’administration de la CFE, les auteurs de la proposition de loi souhaitent, par ce texte, réformer l’offre commerciale de la CFE et sa gouvernance.
À l’issue des débats en séance publique, les sénateurs ont adopté sans modification l’ensemble de la proposition de loi.

RETRAITE

Point d’étape sur la demande de retraite en ligne
Mise en place depuis deux mois, le dispositif de demande de retraite en ligne Agirc Arrco, qui permet d’effectuer sa demande de retraite, mais également de constituer son dossier en ligne et d’en suivre son traitement dans sa globalité, enregistre un certain taux de satisfaction ; le service offert tendant notamment à répondre aux attentes des clients.
A ce jour, le service comptabilise quelques 12 000 demandes soit plus de 10% du volume des demandes enregistrées sur les deux mois. Les utilisateurs quant à eux jugent ce service efficace et intuitif.
Ces premiers retours utilisateurs ont également permis d’identifier les pistes d’amélioration pouvant être mise en œuvre durant l’année. Dans ce cadre, il est déjà prévu pour juillet prochain de proposer un double affichage des points Agirc et des nouveaux points Agirc-Arrco ainsi qu’une présentation chronologique de la carrière.

EPARGNE

Forte baisse de la collecte de l’assurance vie en 2017
Selon les chiffres publiés par la Fédération Française de l’Assurance (FFA), le montant des cotisations collectées a atteint 131,5 milliards d’euros en 2017 contre 133,9 milliards d’euros en 2016. De son côté, les prestations servies se sont élevées à 124,2 milliards d’euros contre 116,8 milliards d’euros en 2016. Il en ressort une collecte nette en fort recul s’élevant à 7,2 milliards d’euros en 2017 contre 16,8 milliards d’euros l’an dernier, qui marque la plus faible croissance de l’assurance vie depuis 2012.
Sur l’ensemble de l’année, on constate une hausse des unités de compte dans la collecte, les versements sur ces supports étant de 36,7 milliards d’euros, contre 27,1 milliards d’euros en 2016. La part des UC (unités de compte) dans les cotisations atteint désormais 28% contre 20% en 2016.

Semaine du 29 janvier 2018

Protection sociale

Publication du décret relatif à la réforme de la substitution entre mutuelles
Le 2 février 2018 est paru au Journal officiel le décret n°2018-56 du 31 janvier 2018 relatif aux modalités d’application du dispositif de substitution entre mutuelles ou unions régies par le livre II du Code de la mutualité. Pour rappel, une convention de substitution permet à une mutuelle ou union de transférer notamment ses engagements d’assurance à un autre organisme, tout en conservant une autonomie juridique et la relation avec ses adhérents.
Cette réforme de la substitution entre mutuelles, prévue par l’ordonnance du 4 mai 2017 portant réforme du Code de la Mutualité, précise les stipulations qui doivent apparaître dans la convention ainsi que les modalités d’information permettant au membre participant ou au bénéficiaire d’avoir connaissance de la substitution de sa mutuelle ou union.
Adoption par l’Assemblée nationale des mesures « protection sociale » du projet de loi « société de confiance »
Le 30 janvier dernier, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi, présenté en novembre dernier par le Gouvernement et intitulé « pour un État au service d’un société de confiance ». Si le texte instaure un « droit à l’erreur » des personnes physiques et morales auprès des administrations ainsi qu’un « droit au contrôle », il prévoit également des mesures (dont certaines expérimentales), telles que la généralisation du rescrit administratif, la médiation avec les administrations (URSSAF, caisses de Sécurité sociale) ou la limitation de la durée des contrôles, ayant pour ambition d’améliorer les relations avec les pouvoirs publics.
Le texte intègre également le report au 1er janvier 2022 au plus tard de la mise en oeuvre de la DSN dans les administrations publiques et les collectivités locales, ainsi qu’une disposition relative à l’aide aux aidants au sein des établissements médico-sociaux, afin de l’organiser et la faciliter.

Santé

Réunion de concertation du Reste à charge Zéro : réaction de la FNIM
Suite à la première réunion de concertation relative au reste à charge zéro (RAC 0), qui s’est tenue le 23 janvier dernier, la Fédération Nationale Indépendantes des Mutuelles (FNIM) a fait part dans un communiqué de son sentiment partagé. En effet, la Fédération, qui n’a pas été conviée au processus de concertation sur ce sujet, souligne l’absence de partage des responsabilités et des efforts à fournir pour atteindre cet objectif. Les retours de cette première réunion laisse à penser à la FNIM que les seuls acteurs devant mettre « la main à la poche » sont les complémentaires, et par effet leurs adhérents. Via son Président, Philippe Mixe, la FNIM met en garde contre cette possibilité et souhaite que les prochaines réunions de concertation se recentrent sur une véritable définition du terme « partage ».
Amazon, nouvel acteur de l’assurance santé aux Etats-Unis
Dans un communiqué commun publié le 30 janvier dernier, le géant du commerce en ligne, Amazon, la société d’investissement de Warren Buffet, Berkshire Hatahway et la banque américaine JP Morgan Chase, ont annoncé leur association en vue de proposer à leurs salariés une couverture santé ; l’objectif étant d’améliorer la satisfaction de ces derniers dans le domaine et de réduire les coûts.
Si aucun détail complémentaire n’a été divulgué par les trois partenaires, ces derniers ont toutefois précisé qu’ils souhaitaient poursuivre à long terme cet objectif en créant une entreprise indépendante dans ce secteur.
Cette annonce a suscité certaines réactions notamment au niveau boursier. En effet, la bourse de New York a enregistré au lendemain de l’annonce, un recul de 1,03% des valeurs des acteurs des soins de santé.

Perte d’autonomie / aidants

Une offre à destination des aidants familiaux
Créé en 2017, le courtier en assurance « JeSuisBienAssuré » a lancé en ce début d’année une offre d’assurance  proposant une solution de remplacement auprès d’une personne aidée en cas d’incapacité temporaire de son aidant familial. Lancée en partenariat avec Axa Assistance et le courtier Filiassur, cette offre permet le remplacement, pour 14 jours maximum, de l’aidant pour la réalisation de services de proximité auprès de la personne aidée (aide-ménagère, aide à la personne…).
Axa Assistance gère les prestations de cette nouvelle offre via sa plateforme d’appel et Filiassur assure la gestion contractuelle.
Proposition de loi en faveur des « aidants » salariés adoptée au Parlement
Le 30 janvier dernier, la Ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, a annoncé devant l’Assemblée nationale, une expertise de l’impact de la réforme de la tarification des Ehpad initiée en 2017. L’Inspecteur de l’Igas, Pierre Ricordeau, en sera chargé. L’analyse des conséquences de la réforme pourrait arbitrer de nouvelles mesures.

ASSURTECH

CNP Assurances investit près de 40 millions d’euros dans deux AssurTech
CNP Assurances a annoncé une prise de participation majoritaire dans deux AssurTech, Azimut et iSalud.com, respectivement situées en France et en Espagne. Azimut, courtier en ligne spécialisé dans la prévoyance et la santé individuelle, emploie 90 salariés et gère un portefeuille de 30 000 contrats et environ 150 000 demandes de devis par an pour un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros en 2017. CNP Assurances en détiendra 70% du capital avec un investissement d’environ 10 millions d’euros.
De son côté, iSalud.com, comparateur et intermédiaire d’assurance spécialisé dans la distribution digitale d’assurance santé individuelle, sera racheté à 60% par l’assureur d’ici 2019, pour un montant de 30 millions d’euros. En 2017, la start-up avec plus de 30 000 nouveaux clients, gérait 90 000 contrats pour 800 000 demandes de devis, pour un chiffre d’affaires d’environ 7 millions d’euros.
Natixis Assurances dote ses collaborateurs d’un chatbot
Afin d’améliorer la qualité de la relation client, Natixis Assurances a mis à la disposition de ses collaborateurs du métier Assurances de personnes un chatbot (robot logiciel). Baptisé ANNA, cet assistant conversationnel intelligent les aide dans leurs recherches documentaires, les accompagne dans les réponses qu’ils apportent aux clients et aux back-offices des Banques populaires et des Caisses d’Épargne. Utilisable depuis leurs postes de travail via Skype, l’outil permet aux conseillers de sécuriser les réponses fournies à la clientèle dans un contexte réglementaire de plus en plus complexe, nécessitant une expertise juridique pointue. Après un test mené sur deux journées, ANNA optimiserait les temps de réponse client en les diminuant de 40% en moyenne selon l’assureur.

Semaine du 22 janvier 2018

L’Assurance maladie devra réduire ses effectifs d’ici 2022

En projet de convention passé entre la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et l’État, entériné le 25 janvier 2018, prévoit la suppression de 3 600 postes au sein de l’Assurance maladie d’ici 2022. Les effectifs totaux devraient ainsi diminuer de 2,5% par an, pour atteindre un effectif final de 61 200. Mais ces réductions d’effectifs ne tiennent pas compte de la réintégration, ces cinq prochaines années, de 4 450 personnes qui travaillaient jusqu’à présent pour d’autres régimes d’assurance maladie, comme le régime des indépendants ou la sécurité sociale des étudiants.
Le budget de fonctionnement des caisses d’assurance maladie devra en outre diminuer de 3,15% par an.
En revanche, les sommes consacrées aux actions de prévention augmenteront de 343 à 497 millions d’euros par an, soit une hausse de 45%, principalement affectée au nouveau fonds de lutte contre le tabac.

Vers une réforme des retraites finalisée en 2019

Le 22 janvier dernier, à l’occasion de l’audience de rentrée de la Cour des comptes, le Président de la République a mis en évidence durant son allocution sa volonté de voir la finalisation de la réforme des retraites annoncée, dans les 18 prochains mois. Il a également rappelé que ce grand chantier qui débutera dès 2018, aura pour ambition de passer des 37 régimes de retraite actuels à un régime qui se veut simplifié et plus lisible.

Avis de la Commission des Affaires sociales du Sénat sur la suppression du Régime étudiant

Après son adoption par l’Assemblée nationale en décembre dernier, le projet de loi « Orientation et réussite des étudiants », prévoyant notamment la suppression de la délégation de gestion de la Sécurité sociale des étudiants à des mutuelles dédiées est soumis au Sénat.
Si le projet de loi sera examiné en séance publique les 7 et 8 février prochains, il a déjà reçu l’avis de la Commission des Affaires sociales, qui a approuvé cette disposition portant sur la dite suppression.
Toutefois, plusieurs ajustements ont été apportés par la Commission par rapport au texte adopté par l’Assemblée nationale. En effet, dans un souci de représentation pluraliste des étudiants au sein du Conseil de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), la Commission a souhaité que le nombre de représentants étudiants passe de un à deux. De plus, un amendement prévoit également la création d’une conférence de prévention étudiante, comprenant les mutuelles et les associations étudiantes et ce, afin de mieux structurer le pilotage des actions de prévention à destination de ce public.

Des embauches en hausse sur l’année, malgré la baisse de décembre

Selon le dernier baromètre de l’Acoss, la baisse du nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) sur décembre 2017 (-1%) ne remet pas en question le dynamisme des embauches sur l’année 2017 (6,3%). La baisse de décembre s’explique par la diminution des déclarations d’embauche en CDI (-2,7%) ; sur un an cependant, leur tendance reste largement à la hausse (10,4%).
Dans l’industrie, les déclarations d’embauche de plus d’un mois diminuent de 2,1% en décembre 2017, portant à +1,8% l’évolution sur un an.
Au troisième trimestre 2017, les effectifs salariés du secteur privé ont continué de progresser (0,3% sur le trimestre après 0,5%), portant à 1,8% l’évolution sur un an.

Lancement de la concertation sur le reste à charge zéro

A l’occasion du lancement officiel le 23 janvier 2018 de la concertation entre les acteurs, qui doit permettre d’ici quatre mois de faire des propositions concrètes en vue de la mise en place du reste à charge zéro pour les dépenses liées à l’optique et aux prothèses dentaires et auditives, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a demandé aux organismes complémentaires de parvenir à cet objectif sans augmenter leurs cotisations.

Une aide supplémentaire pour les EHPAD

Le 25 janvier dernier, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn a annoncé le déblocage d’une enveloppe budgétaire supplémentaire de 50 millions d’euros à destination des structures d’accueil pour personnes âgées les plus en difficulté. Cette somme, allouée aux Agences Régionales de Santé, s’ajoute aux 100 millions inscrits dans le cadre du budget de la Sécurité sociale 2018 ; l’objectif étant que les ARS accompagnent au cas par cas les EHPAD, en fonction des difficultés rencontrées.
Parallèlement, et compte tenu de la situation dans certains établissements, un appel national à la grève a été déposé par les syndicats pour le 30 janvier prochain, afin que les personnels des maisons de retraite médicalisées et des services à domicile se mobilisent pour l’amélioration de la prise en charge des résidents.

Le COR se penche sur la retraite supplémentaire en France

Dans le cadre d’une de ses séances, qui s’est tenue le 24 janvier dernier, le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) s’est penché sur la thématique de « l’épargne en vue de la retraite en France ». Pour cela, il s’est appuyé sur un document de la DREES relatif à la retraite supplémentaire d’entreprises en 2015.
Dans ce cadre, on constate la mise en place d’un dispositif de retraite supplémentaire pour les salariés dans quelques 27 000 entreprises, soit 13% des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur marchand non agricole. Ces contrats sont majoritairement des contrats à cotisations définies (12% des entreprises – articles 82 et 83, plan d’épargne retraite entreprise). On trouve également en moindre mesure (1,4%) des contrats à prestations définies (article 39), dont la moitié correspondent à des contrats à prestations définies à droits aléatoires (retraites chapeau).

Axa enrichit son service de téléconsultation médicale

Axa, en partenariat avec H4D, propose à ses entreprises assurées en santé une solution globale de télémédecine grâce à la Consult Station, la première cabine médicale connectée conçue et développée par la start-up. Il n’y a pas d’incidence sur le coût du service de téléconsultation, seule la location des cabines est facturée aux entreprises. Ces cabines permettent aux salariés de réaliser sur leur lieu de travail un bilan de santé autonome, ceux-ci pouvant prendre leurs propres mesures (tension artérielle, fréquence cardiaque, oxymétrie de pouls, poids …) grâce à un tutoriel vidéo intuitif et/ou de bénéficier d’une téléconsultation médicale en visioconférence assurée par un médecin d’Axa Assistance.

L’assureur santé américain Oscar propose une application de téléconsultation

L’assureur santé individuelle Oscar a conçu une application qui propose la téléconsultation gratuite et récompense la marche à pied. Les assurés peuvent consulter un médecin gratuitement, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, via leur application Oscar Health, et obtenir une ordonnance dans les cas bénins, directement transmise à une des 70 000 pharmacies partenaires.
La start-up mise en outre sur la prévention en incitant ses membres à faire de l’exercice. Connectée au détecteur de pas du smartphone, l’application fait gagner à l’utilisateur un dollar de crédit Amazon chaque jour s’il dépasse un certain nombre de pas.
L’autre innovation majeure d’Oscar est son service de conciergerie et d’orientation des assurés vers le bon médecin, en fonction des résultats d’analyses en laboratoire. Oscar attire aujourd’hui des trentenaires urbains et éduqués, qui consomment moins que la moyenne en matière de santé, mais l’entreprise aspire à devenir un assureur santé de masse, et s’attaque à l’assurance santé.

SEMAINE DU 15 JANVIER 2018

Épargne retraite : propositions du Think tank Terra Nova

Dans une étude publiée le 11 janvier dernier, le Think tank Terra Nova constatant la faiblesse du taux de couverture des engagements sociaux à long terme (régimes de retraite supplémentaire à prestations définies, indemnités de fin de carrière, voire prise en charge d’une partie de la complémentaire santé viagère à compter de la retraite) accordés par les entreprises à leurs collaborateurs, lequel fait peser des risques sur les entreprises et les collaborations, émet plusieurs propositions. Il recommande de généraliser pour les entreprises de plus de 50 salariés l’obligation de préfinancer ces engagements via une externalisation auprès d’organismes assureurs. Afin d’orienter plus de fonds vers le financement de l’économie, Terra Nova propose de créer des Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaires (FRPS) multi-entités et paneuropéens et de généraliser l’épargne retraite supplémentaire d’entreprise via l’obligation de proposer un produit d’épargne retraite (Perco, article 83). Enfin, il recommande de généraliser la portabilité des droits des indemnités de fin de carrière en cours d’acquisition afin de réduire les freins à la mobilité.

L’Assurance maladie publie une étude sur les troubles psychosociaux

Selon une étude publiée le 16 janvier par la branche AT-MP (risques professionnels) de l’Assurance-maladie, les affections psychiques se multiplient dans les entreprises. L’étude révèle que les  employés sont la catégorie professionnelle la plus touchée par les troubles psychosociaux, devant les ouvriers, qualifiés et non qualifiés. Les mieux immunisés sont les cadres, techniciens et agents de maîtrise. Toutefois, cette population avertie est aussi celle chez qui les affections psychiques prennent le plus d’importance. La fréquence des troubles est maximale chez les femmes trentenaires et chez les hommes quadragénaires, puis elle décroît avec l’âge. Le risque est particulièrement élevé dans le secteur médico-social, les transports de voyageurs et le commerce de détail.

Début de la négociation sur la télémédecine

Le 18 janvier, a débuté la négociation tarifaire pour la télémédecine entre l’Assurance-maladie et les syndicats de médecins libéraux. Elle constitue une étape décisive pour développer cet outil prometteur à plus d’un titre : lutte contre les déserts médicaux, désengorgement des urgences, expertise bienvenue pour les généralistes, bascule vers un paiement forfaitaire des médecins, etc. La négociation doit donc fixer les modalités pratiques et les tarifs de la téléconsultation (un examen médical par visioconférence) et de la télé-expertise (une demande d’avis entre praticiens). Les discussions ne porteront en revanche pas sur la télésurveillance, utilisée pour le suivi des malades chroniques.

Mypreventionpro, nouvel outil pour améliorer la qualité de vie au travail

Le courtier Siaci Saint-Honoré, en partenariat avec l’Anact, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de vie au travail, lance un nouveau service dédié à ses entreprises-clientes. Il s’agit de Mypreventionpro, une plateforme qui diffuse des informations afin d’améliorer la qualité de vie au travail. La plateforme propose des guides, des vidéos, des kits, des méthodes, du e-learning, sur trois parcours utilisateurs : qualité de vie au travail, prévention des risques, indispensables RH. Le partenariat porte également sur la création de projets pilotes, des expérimentations sur la performance sociale, ou encore la réalisation d’animations et de formations au sein d’entreprises clientes.

Baromètre Humanis – Lepetitjournal.com sur la protection sociale des expatriés français

Pour sa sixième édition, le baromètre Humanis-Lepetitjournal.com sur la protection sociale des expatriés français se penche sur leur couverture retraite, la grande oubliée. Plus de la moitié des expatriés déclarent ne pas cotiser à un dispositif de retraite au-delà du régime obligatoire local. La question de la cotisation retraite est d’autant plus importante qu’un nombre croissant des Français expatriés (63%) sont installés en dehors de l’Union Européenne et ne bénéficient pas des accords intracommunautaires. On estime aujourd’hui le nombre de Français vivant à l’étranger entre 2 et 2,5 millions.

Axa s’allie à l’assurtech Oscar Health

L’assureur américain 100% digital Oscar Health spécialisé dans l’assurance santé a conclu un accord pluriannuel de réassurance avec la division International Employee Benefits (IEB) du Groupe Axa. Ce partenariat va permettre à la jeune pousse aujourd’hui présente dans six États américains d’accélérer son développement et à Axa de renforcer sa présence aux États-Unis, l’assureur n’y étant pas présent dans l’assurance santé.

Audiens lance deux services de téléconsultation

Le groupe de protection sociale Audiens propose depuis le 1er janvier 2018 deux services gratuits de téléconsultation médicale destinés à ses assurés gérés en direct (environ 100 000 personnes). Dans le cadre d’un partenariat avec Médecin Direct, ils peuvent désormais consulter un médecin 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par téléphone ou visioconférence. Grâce à celui noué avec Deuxième Avis, les patients atteints de maladies graves, rares, ou invalidantes ou confrontés à des décisions lourdes peuvent obtenir un deuxième avis médical. Le patient en fonction de sa pathologie envoie son dossier médical au médecin de son choix parmi la sélection de Deuxiemeavis.fr, lequel après l’avoir étudié lui adresse son avis dans un délai de deux à sept jours.

Allianz conclut un partenariat avec American Well

Allianz a convenu d’un partenariat stratégique et d’investissement à hauteur de 59 millions de dollars avec American Well, une plateforme leader de la télésanté, dont le siège social est situé à Boston. Cet accord a pour objectif d’élargir l’accès à la télésanté afin de la rendre accessible aux pays développés et émergents et de réduire les coûts en proposant une nouvelle offre digitale. Allianz qui possède un réseau qualifié de plus de 800 000 prestataires médicaux à travers le monde apportera son expertise internationale de la télésanté.

SEMAINE DU 8 JANVIER 2018

Le dialogue social européen est méconnu par les salariés

Humanis a réalisé avec Odoxa un sondage relatif au dialogue social européen. Les résultats, publiés le 9 janvier 2018, révèlent une forte méconnaissance de ce dialogue social par les salariés européens : 47% ignorent totalement ce dont il s’agit, et particulièrement les salariés français (58%).

Le Conseil Constitutionnel valide le droit de renégocier son assurance emprunteur

Le Conseil Constitutionnel a validé le 12 janvier 2018 le droit pour les emprunteurs de résilier chaque année leur assurance contractée pour un crédit immobilier afin de choisir un autre assureur, avec effet rétroactif pour les contrats en cours. La mesure validée rend ainsi résiliables 30 millions de contrats d’assurance-emprunteur.

FrancExpat Santé, nouvelle offre santé de la CFE

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE – caisse de la Sécurité sociale dédiée aux expatriés) lance une nouvelle offre d’assurance santé, FrancExpat Santé, qui  s’adresse aux Français expatriés couverts par une assurance santé locale dans leurs pays de résidence, et désireux de se faire soigner en France, lors de leurs séjours temporaires ou pour des opérations programmées. Cette offre propose en effet une couverture par la Sécurité sociale française pour tous les soins (maladie, maternité, hospitalisation) réalisés en France, selon les mêmes règles de remboursement que celles de la Sécurité sociale. L’adhésion se fait à titre individuel et le coût dépend de l’âge et de la situation familiale. Deux offres sont possibles : « FranceExpat Santé Solo » et « FranceExpat Santé Famille ».

Klesia soutient la recherche sur le vieillissement des personnes handicapées

Un appel à projets de recherche appliquée autour du vieillissement des personnes handicapées a été lancé par Klesia, la Firah (Fondation internationale de la recherche appliquée sur le handicap) ainsi que le CCAH (Comité national Coordination Action Handicap).  Les recherches présentées, pour concourir, doivent intervenir sur les thématiques de solutions d’accueil, soutien à domicile, passage à la retraite, accompagnements, fin de vie … et être le fruit d’une collaboration entre différents acteurs, personnes handicapées, familles, accompagnants, chercheurs, professionnels.

Malakoff Médéric optimise sa stratégie d’investissement dans les start-ups

Afin notamment de mieux anticiper les évolutions de marché et accélérer sa transformation digitale et data, le groupe de protection sociale avait annoncé fin 2017 la création de son fonds d’investissements, baptisé MM Innov’ et dédié aux investissements dans des start-ups œuvrant dans les domaines de la fintech, la e-santé, les ressources humaines et plus globalement les services B2B.  Pour la gestion de celui-ci, Malakoff Médéric a fait le choix d’Idinvest Partners, en signant un partenariat à l’occasion du Salon mondial des innovations technologiques de Las Vegas (CES), auquel le groupe participe pour la troisième fois.  Via ce partenariat, le fonds d’investissement sera géré pour l’essentiel en collaboration avec Idinvest Partners via un fonds spécifique au groupe de protection sociale et une participation dans le fonds ouvert Idinvest Digital Fund III, le reste de l’investissement étant, quant à lui, réparti entre des fonds ouverts et dans une poche gérée directement.  L’objectif de Malakoff Médéric, outre l’accompagnement financier de start-ups, est de mettre en œuvre avec celles-ci des partenariats stratégiques et commerciaux.

AG2R La Mondiale signe avec un leader du coworking

Dans le cadre de sa stratégie de positionnement sur des actifs de développement dans des quartiers dynamiques, le Groupe AG2R La Mondiale a signé avec Spaces, pionnier des espaces de travail évolutifs et innovants, un bail à La Défense, pour l’immeuble « Le Belvédère », bâtiment de 18 000 m² en complète restructuration.

Appel à candidatures pour le Prix Audiens de l’innovation

Pour la cinquième année consécutive, le groupe de protection sociale Audiens réaffirme son soutien à l’innovation avec le « Prix Audiens de l’Initiative numérique culture, communication, médias » qui sera décerné en avril 2018.  Un appel à candidatures est ouvert jusqu’à mi-février pour tout projet numérique, créé ou en phase de création, par des créateurs d’entreprise, start-ups, associations et étudiants du monde de la culture.

Apicil soutient la start-up Oncofactory

Le Groupe Apicil a décidé de soutenir Oncofactory, une start-up créée en mars 2016 par deux chercheurs du CNRS et spécialisée dans la lutte contre le cancer, en contribuant au financement de l’achat de matériel technique de pointe afin qu’elle puisse mener à bien ses recherches.  Oncofactory a développé un procédé qui permet de créer des répliques miniaturisées de cancers de patients afin de tester l’effet thérapeutique de nouvelles molécules anti-cancéreuses en cours de développement et d’accélérer leur mise sur le marché. Elle axe également ses efforts sur la découverte de nouveaux biomarqueurs qui vont permettre de développer une médecine personnalisée afin de mieux accompagner adultes et enfants dans leur traitement.

Allianz France lance sa première agence mobile

Afin d’accroitre la proximité de son réseau d’agents généraux avec ses clients, notamment ceux situés dans « les zones blanches » (zone où le client se trouve à plus de 20 minutes en voiture d’une agence), Allianz France a lancé un nouveau service de distribution, une agence mobile. Cette nouvelle agence est une camionnette capable d’assurer les tâches d’une véritable agence et de faire office d’agence commerciale, d’espace évènementiel ou de lieu d’accueil, d’appoint en cas d’évènement de grande ampleur.  Allianz prévoit dans un premier temps de lancer en janvier le dispositif en Lozère puis de l’étendre ultérieurement dans toute la France et dans les DOM-TOM.

Solly Azar propose un nouveau site web pour les courtiers

Le courtier grossiste Solly Azar a développé un nouveau portail donnant la possibilité à ses courtiers partenaires d’être géolocalisés et de recevoir des demandes de particuliers sur les différentes assurances proposées (auto, moto, animaux, santé, accidents de la vie, prêt, loyers impayés).  400 courtiers sont ainsi référencés, ils s’engagent à recontacter les internautes dans les 24h ouvrées.

April œuvre en faveur de l’insertion professionnelle

Dans le cadre du parcours de formation « 1ère marche pour l’emploi » mis en œuvre en partenariat avec l’organisme collecteur Agefos-PME, Pôle Emploi et les missions locales, April a remis aux dix étudiants issus de ce parcours, leur diplôme de capacité professionnelle en assurance et relation client. Ce parcours d’insertion qui s’est tenu entre octobre 2017 et janvier 2018, propose à des jeunes de bénéficier d’une formation qualifiante en assurance puis d’accéder à un premier poste, sous la forme d’un CDD d’un an, au sein de l’une des filiales du courtier lyonnais.

Harmonie Mutuelle partenaire des Assises Nationales de la Citoyenneté

Harmonie Mutuelle s’associe à la première édition des Assises Nationales de la Citoyenneté. Ces Assises, organisées par Ouest France, se dérouleront les 19 et 20 janvier prochains à Rennes et tenteront de faire émerger des solutions nouvelles favorisant le « Vivre Ensemble ».  Le groupe mutualiste souhaite en effet contribuer à ces réflexions, son modèle économique, social et démocratique, qui est celui du mutualisme, étant fondé sur le Vivre Ensemble.

SEMAINE DU 11 DECEMBRE 2017

Le régime étudiant bientôt supprimé

Le 13 décembre dernier, l’Assemblée nationale a adopté l’article 3 du projet de loi portant sur l’orientation et la réussite des étudiants, visant à supprimer la délégation de gestion accordée aux mutuelles étudiantes. La suppression de ce dispositif s’effectuera en deux temps, dans la mesure où les jeunes débutant leurs études resteront affiliés au régime gérant précédemment leur couverture maladie obligatoire et ceux déjà rattachées à une mutuelle étudiante conserveront cette affiliation durant l’année universitaire 2018-2019. En cas de poursuite d’études au 1er septembre 2019, ces derniers seront rattachés aux caisses du régime général.
Dans ce cadre, les députés ont par ailleurs voté trois amendements prévoyant :
– La présence d’un représentant des étudiants au sein du Conseil de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), avec voix délibérative,
– Le renforcement de l’accès à l’information sur les droits en matière de couverture santé pour les jeunes et les étudiants et ce afin de lutter contre le renoncement aux soins des étudiants et le non-recours d’aides à cet accès,
– Et l’association des organisations d’étudiants à l’élaboration d’un programme de prévention annuel, au niveau national, étendue aux mutuelles et aux associations d’éducation à la santé, au niveau local.

PLFSS 2018 : nouvelle saisine du Conseil constitutionnel

A l’issue de l’adoption du PLFSS 2018, le Groupe Les Républicains avait déposé devant le Conseil constitutionnel un recours, réfutant notamment l’article 8 du dit texte. Le 8 décembre dernier, c’était au tour de l’opposition de gauche (groupes parlementaires FI, GDR et NG) de s’y opposer. En effet, ces derniers ont saisi la haute juridiction, sollicitant l’inconstitutionnalité de l’intégralité du texte. Ils argumentent spécifiquement leur demande sur certains articles du projet de loi, dont notamment l’article 8 relatif à la hausse de la CSG, invoquant le principe d’égalité et d’intelligibilité, et l’article 63 relatif à la suppression de l’obligation de tiers payant sur la partie assurance maladie obligatoire chez les médecins, évoquant dans ce cadre le principe de droit fondamental à la santé.